L’actrice américaine Susan Sarandon vient de s’attirer les foudres de la communauté catholique. Alors qu’elle s’exprimait samedi dernier, à l’occasion du Hampton Film Festival à New York, Susan Sarandon s’est souvenue du jour où elle a envoyé au Pape un exemplaire du livre de Sœur Helen Prejean, Dead man Walking, dont l’adaptation au cinéma lui a valu un Oscar.

Pour clarifier les choses, Susan Sarandon a tenu à préciser qu’il s’agissait de Jean-Paul II: ‘Le dernier, pas le nazi que nous avons maintenant’. De nombreuses organisations catholiques se sont alors empressées de réagir, manifestant ainsi leur indignation devant les propos de l’actrice qui, selon eux, fait manifestement preuve d’une grande ignorance.

Publicité
Publicité
Bill Donohue, le président de la Ligue catholique, a déclaré: ‘Joseph Ratzinger a été enrôlé dans les jeunesses hitlériennes, comme tous les jeunes garçons âgés de 14 ans à l’époque. Mais à la différence de la plupart d’entre eux, non seulement il a refusé d’assister aux réunions obligatoires, mais il a en plus déserté. Et c’est précisément la raison pour laquelle, aujourd’hui, le peuple juif le voit comme un ami et non comme un ennemi’. De son côté, la Ligue anti-diffamation, qui lutte contre l’antisémitisme, a prié l’actrice de présenter ses excuses à la communauté catholique rapporte le Daily Mail.

© Mavrix/Abaca Press

Stars: leurs plus belles disputes

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping People du jour :