Tom Cruise est aujourd'hui dans la ligne de mire du FBI pour une sombre affaire. L'acteur, et plus largement l'Eglise de Scientologie, sont en effet accusés par un ancien membre de l'organisation d'avoir participé à un "trafic d'êtres humains". Des adeptes auraient été forcés d'effectuer des travaux ingrats dans la propriété de la star américaine en échange d'un maigre salaire.

C'est Paul Haggis, scénariste et réalisateur, qui a été membre de l'Eglise de Scientologie pendant 34 ans, qui a révélé l'affaire. Selon lui, l'Eglise et Tom Cruise seraient surveillés de très près par le FBI. Le magazine américain New Yorker révèle qu'une investigation est menée depuis 2009 pour trafic d'êtres humains. 

Considérée comme une secte en France, l'Eglise de Scientologie est légale aux Etats-Unis et draine des milliers d'adeptes, Tom Cruise étant l'un de ses plus fervents représentants. Selon les accusations de Paul Haggis, David Miscavige, grand chef de la Scientologie, aurait organisé un réseau de main-d'œuvre non rémunérée ou sous-payée, et Tom Cruise en aurait bénéficié. Des travaux, comme des réparations de motos, la rénovation de bâtiments ou encore l’entretien de bateaux auraient été effectués chez l'acteur de Top Gun et David Miscavige, peut-on lire dans Gala.

Publicité

36 euros par semaine, c'est ce que percevaient les forçats, selon le New Yorker. Si les faits s'avèrent exacts, cette pratique s'assimilerait à de l'esclavagisme.

Publicité
Toujours dans le New Yorker, l'avocat de Tom Cruise réfute les accusations portées à l'égard de l'acteur. « L’Eglise de Scientologie n’a jamais utilisé ses fonds au profit de Tom Cruise, pas plus qu’elle ne l’a fait bénéficier de services gratuits», affirme-t-il. Voilà une information qui, si elle se voyait confirmée, pourrait venir ternir la réputation déjà bien assombrie de l'acteur.

 

© PR Photos

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping People du jour : 

Publicité