Sous le feu des critiques depuis quelques jours, Marc-Emmanuel, pilier de l'émission Tous ensemble, est venu se défendre ce lundi soir sur le plateau de Cyril Hanouna. Très ému, l'animateur était au bord des larmes.

Depuis plusieurs mois, les critiques se multiplient. L'émission Tous ensemble, diffusée sur TF1, est de plus en plus souvent la cible d'attaques de la part des familles ou des bénévoles. Equipe de production violemment critiquée, qualité des travaux remise en cause, cette fois-ci c'est Marc-Emmanuel qui a été pris pour cible. Un article publié dans Le Courrier de l'Ouest tire en effet à boulets rouges sur l'animateur, qu'il accuse de moquer des artisans et de les traiter comme des moins rien. Pour preuve, ce chantier d'Argenton-l'Eglise, où les bénévoles auraient décidé d'abandonner le chantier. Présent ce lundi soir sur le plateau de Touche pas à mon poste sur D8, Marc-Emmanuel, visiblement très atteint par ces critiques, est venu se défendre en personne.

"Je tombe des nues parce que je suis généreux"

Au bord des larmes, l'animateur a fait part de son désarroi. "Tout est parti d'un artisan. Peut-être que je lui ai mal dit bonjour, je ne sais pas... En tout cas, même lui s'excuse aujourd'hui de l'impact que ça prend" a-t-il expliqué. Attaqué personnellement, Marc-Emmanuel s'est dit très attristé. "Je tombe des nues parce que je suis comme je suis, je suis droit, je suis géné­reux... Et si vrai­ment j'étais un enfoiré à mal parler aux gens, à vivre sur le dos de la soli­da­rité des béné­voles je pour­rais me foutre une balle. Si vrai­ment j'étais un enfoiré comme ça, je ne pour­rais pas me regar­der dans la glace" s'est défendu l'animateur, prêt à craquer.

Publicité

"Demain je vais finir le chantier"

Publicité
Soutenu par Julien Courbet, qui produit l'émission, Marc-Emmanuel a cependant assuré qu'il ne lâchait rien et qu'il serait de retour sur place dès ce mardi pour finir les travaux. "Je suis engagé et motivé. Demain, je vais à Argen­ton finir le chan­tier là où se passe la polé­mique" a-t-il affirmé et n'a pas hésité à mettre en cause le journaliste qui a rédigé l'article. "Un jour­na­liste qui a envie de faire un mauvais papier prend le prétexte d'un qui n'est pas content pour aller salir une commu­nauté" a constaté Marc-Emmanuel amer.

En vidéo : Marc-Emmanuel Dufour prêt à craquer dans TPMP