Souvent moquée dans la presse, la First Lady Melania Trump se sent très seule à la Maison Blanche, commente une journaliste américaine dans l'émission "Quotidien".

Un an après son arrivée à la Maison Blanche, Melania Trump semble avoir du mal à trouver ses marques. C'est en tout cas ce qu'estime Kate Anderson Brower, spécialiste des First Lady, interrogée mercredi 8 novembre dans l'émission "Quotidien", sur TMC.

"Elle est vraiment malheureuse ici à Washington. Elle ne sort pas beaucoup de la Maison Blanche et je pense qu'elle se sent un peu comme si elle était dans un bunker. Melania n'a personne vers qui se tourner", rapporte cette journaliste, auteure de "First Women". Dès le mois de février, quelques semaines seulement après l'élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis, la presse américaine s'inquiétait déjà de voir la Première dame la mine triste et le regard ailleurs, à tel point que le hashtag #sadmelania commençait à se propager sur les réseaux sociaux.

Publicité

Un cabinet restreint

"Il y a toujours eu une solidarité féminine entre les First Lady, elles sont amies. Laura Bush et Michelle Obama sont amies, de véritables amies même. Et ça n'existe pas chez Melania", ajoute Kate Anderson Brower, qui estime que l'épouse de Donald Trump, ancienne mannequin qui rêvait d'une carrière dans la mode, "avance un peu à l'aveugle".

Publicité
"Elle n'a que neuf personnes qui travaillent pour elle dans son cabinet, là où Michelle Obama en avait 25. Je pense que c'est pour cela que l'on peut lire dans la presse plein de choses qui ne sont pas terribles car elle n'a personne pour lui dire 'ne fais pas ça'", conclut...
Lire la suite sur Closer

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping People du jour :