Alain Mottet s'est donné la mort aux côtés de son épouse, Françoise Hirsch elle-même comédienne le 31 octobre dernier. 

Le comédien français Alain Mottet est décédé à l'âge de 88 ans. Il a décidé de mettre fin à ses jours avec sa femme Françoise Hirsch âgée de 87 ans à leur domicile parisien. Une de leurs filles Christine Mottet a déclaré à l'AFP : "Ils ont choisi de partir ensemble, calmement et sereinement". Cette dernière ajoute à propos de son père grand homme de théâtre : " C'était un homme qui voulait être libre, dans la création, au delà des dogmes".

 Unis jusque dans la mort

Publicité

Lui était né le 30 décembre 1928 et s'était fait connaître grâce à la pièce de théâtre Paolo-Paoli d'Adamov supervisée par Roger Planchon à Lyon en 1957.  La même année, il participait à la pièce Les Coréens de Michel Vinaver, mise en scène par Jean-Marie Serreau à Paris. Le début d'une longue carrière sur les planches dirigés par les plus grands comme Marcelle Tassencourt, Alain François ou encore Albert Camus. Alain Mottet avait aussi incarné à la télévision l'inspecteur Flambart dans la série Vidocq et s'était essayé au cinéma en interprétant des seconds rôles dans les films tels que Le feu follet de Louis Malle ou L'armée des ombres de Jean-Pierre Melville. De 1987 à 1989, il a été pensionnaire de la Comédie française. 

Publicité
Sa dernière apparition au théâtre remonte à 2007 dans Chemin du ciel (Himmelweg) de Juan Mayorga, mise en scène par Jorge Lavelli au Théâtre de la Tempête à Paris. Françoise Hirsch était née le 2 décembre 1930. Comédienne elle aussi, le couple s'était rencontré alors qu'ils travaillaient sous la direction de Roger Planchon. Ensemble, ils ont dû affronter le décès de leur fils le comédien et musicien Pierre Mottet décédé en 2003 à l'âge de 43 ans.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping People du jour :