Le harcèlement de rue, presque toutes les femmes l'ont vécue. Une Néerlandaise de 20 ans a donc pris en photo chaque homme qui l'abordait de façon déplacée dans la rue pour les poster sur un compte Instagram appelé "chers harceleurs". Déjà plus de 30 selfies sont en ligne et 133 000 abonnés sur le compte.

"Salut ma belle, t'imagine même pas ce que je te ferais si je t'avais dans mon lit", "allez donne ton numéro de téléphone", "t'es super sexy tu sais hmm", toutes ces phrases, Noa Jansma, une étudiante néerlandaise de 20 ans les a déjà entendues. Comme la plupart des femmes. Que ce soit dans la rue ou dans les transports, toutes ont déjà subi le harcèlement de rue. Ces commentaires déplacés qui surpassent le simple compliment désintéressé, et qui seront punis par la loi d'une amende de 190 euros à Amsterdam à partir du 1er janvier.

Pour réellement avoir du pouvoir sur les harceleurs de rue, Noa Jansma a décidé de prendre un selfie avec les hommes une fois leur drague insistante faite. L'étudiante les publie ensuite sur son compte Instagram appelé "dearcatcallers", autrement dit "chers harceleurs". Elle reste stoïque sur la photo, tandis que ces derniers lâchent un grand sourire et en profitent parfois par la prendre par l'épaule. Dans la normalité la plus totale, ces derniers ne se rendent pas compte que leur attitude est complètement dépassée. Tous acceptent le selfie et s'en réjouissent. Depuis le premier post le 29 août 2017, elle a déjà publié une trentaine de photos en un mois et n'a pas tout mis en ligne.

Publicité

Est pris qui croyait prendre

Publicité
"Ce compte a pour but de sensibiliser sur l'objetisation de la femme dans la vie quotidienne. Puisque beaucoup de personnes ne savent toujours pas avec quelle fréquence et comment arrive le harcèlement, je montrerai...
Lire la suite sur Closer

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping People du jour : 

Publicité