Mary Schafer, directrice d'un musée à Kansas-City, a fait une surprenante découverte en étudiant le tableau Les Oliviers de Van Gogh. En effet, une petite sauterelle, morte depuis plus de 128 ans, ornait fièrement le coin gauche de la toile.

Mais comment l'insecte a-t-il pu se retrouver là ? C'est ce que Mary Schafer, qui a découvert la sauterelle coincée entre deux couches de peintures du tableau Les Oliviers de Van Gogh, cherche à trouver. A-t-elle été laissée intentionnellement par le peintre, ou s'est-elle glissée là ?

La directrice du Musée d'art Nelson-Atkins de Kansas City expliquait à l'AFP : "J'essayais de comprendre la construction de l'oeuvre en étudiant ses différentes couches, et c'est comme ça que j'ai trouvé le corps de cette petite sauterelle. Nous sommes curieux de savoir si cette sauterelle peut être utilisée pour identifier la saison précise à laquelle l'œubre a été peinte.", indique-t-elle dans une publication du musée. C'est une manière marrante de porter un nouveau regard à ce Van Gogh." L'hypothèse la plus probable est que cette sauterelle s'est retrouvée là sans le vouloir, puisque Van Gogh avait l'habitude de peindre dans la nature.

Publicité

Pas responsable de la mort

Publicité
Heureusement, le peintre ne s'est pas rendu responsable de la mort de ce pauvre insecte sautant. En effet, selon un paléontologue, il manquait à la sauterelle son abdomen et son thorax et il est fort probable qu'elle ait été déjà morte en arrivant sur la toile. La question reste : comment ?
Lire la suite sur Closer

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping People du jour :