Certains députés Les Républicains se sont moqués, ce mercredi 8 novembre, d'un député La République en marche lorsqu'il a évoqué la situation du eSport en France.

Tout est parti d'une bonne action de Denis Masséglia, député La République en marche, qui lors des questions au gouvernement ce mercredi 8 novembre, souhaitait "saluer la performance de l'équipe de France d'Overwatch", compétition de jeux vidéo, arrivée quatrième des derniers Championnats du monde. Il n'en fallait pas plus pour déclencher la consternation sur certains bancs de l'Assemblée nationale.

"On croit rêver. Vous êtes complètement déconnecté", lance alors Thibault Bazin, député Les Républicains de la Meurthe-et-Moselle. "Un événement historique, d'une ampleur planétaire", ironise de son côté Aurélien Pradé, député Les Républicains du Lot. Denis Masséglia tente, lui, de garder le cap et défend sa position : "L'écosystème du jeu vidéo n'est pas anecdotique : il représente aujourd'hui la deuxième industrie culturelle en France après celle du livre, avec un chiffre d'affaires cumulé de 3,5 milliards d'euros en 2016 et une croissance attendue de 10 % en 2017".

Publicité

Benjamin Griveaux évoque Assassin's Creed

Publicité
Membre du gouvernement, Benjamin Griveaux prend ensuite la parole et salue la fréquentation de la Paris Games Week, qui s'est terminée ce dimanche 5 novembre : "Ce salon fait désormais partie des cinq plus grands salons mondiaux des jeux vidéo". "Ça, c'est la culture française", lance un Thibault Bazin, visiblement pas fan des jeux vidéo.

Benjamin Griveaux poursuit en évoquant un des jeux vidéo les plus à la mode : "En voyant les visages...

Lire la suite sur Closer

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping People du jour :