Le Tribunal de police de Paris a condamné le vigile auteur de violences sur un journaliste du Petit Journal à une amende et à 1400 euros de dommages et intérêts.

La justice a tranché : selon des informations de Closer, le vigile qui a violemment exclu un journaliste du Petit Journal a été condamné à payer 650 euros d'amende et 1400 euros de dommage et intérêts. Pour rappel, l'agent de sécurité était accusé de violences (sans ITT) et de dégradation de matériel (un téléphone portable) par Louis Morin. Les faits, enregistrés par les caméras de Canal + le 7 avril dernier, montraient le journaliste se faire exclure de force du meeting de François Fillon, avant de voir son téléphone être balancé au sol. Le journaliste de Canal + et le vigile recruté par une société privée ont comparu devant le Tribunal de police de Paris le 26 octobre dernier.

Publicité
Publicité
Au cours de l'audience, Louis Morin, présent et accompagné de son avocat, avait déclaré qu'il n'était "pas venu pour subir une agression mais pour faire [son] travail". Il avait déclaré avoir été "bousculé, poussé et menacé". Camille B. avait quant à lui déclaré avoir agi sur un ordre du service de protection de la gendarmerie : "J'ai fait mon travail". Sa carte professionnelle ne lui avait toutefois pas été remise en septembre dernier. A la suite des faits, le vigile avait été visé par une enquête de moralité.
Lire la suite sur Closer

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping People du jour :