Karine Prior, une styliste toulousaine fan de vintage, s'inspire des défilés pour chiner dans les friperies des trésors rétros qu’elle relooke façon tendance et vend en ligne à prix minis. Beau, fashion, accessible et récup’, Prior.k Vintage a tout bon…

 'Made in vintage', c’est la formule adoptée par Karine Prior pour définir le concept original de sa boutique en ligne lancée voilà un an, Prior.k Vintage: une sélection de vêtements et accessoires chinés dans les friperies, Puces et autres brocantes, relookés aux codes de la tendance actuelle, et vendus à petits prix sur le net.

'J’ai toujours aimé les vêtements anciens', explique la créatrice, formée à Esmod et qui a longtemps travaillé pour des bureaux de tendance.

De fait, observant le retour des imprimés 'petites fleurs', des silhouettes cintrées à la Mad Men et des sacs de dame dans les magazines, sur les défilés et dans la rue, Karine Prior, à 48 ans, réalise que sa passion pour le vintage est dans l’air du temps. Et imagine de recycler la fringue ancienne en l’adaptant au goût du jour. 'Le mélange des époques est un moyen idéal de se créer un style', explique la créatrice,  qui entend bien du même coup, grâce à la magie du recyclage, 'lutter contre la mode uniformisée et jetable'.

Publicité

Pour donner un twist actuel aux trésors débusqués chaque mois grâce à son carnet d’adresses expert en fripiers locaux, mais aussi lors de ses voyages à Paris, Barcelone, Londres et jusqu’aux Etats-Unis, Karine change des boutons, ajoute une poche, une ceinture, raccourcit une jupe ou enlève des manches…

Publicité
Ainsi relookés, 30 à 50 modèles composent chaque mois une nouvelle collection, qui évoque à plaisir les créateurs prisés des modeuses contemporaines: 'Quand on voit les photos, on doit se sentir dans la mode d’aujourd’hui!'  précise Karine, citant Maje, Sessun ou Sandro en référence. 

A un détail près: ici chaque pièce est unique, et les prix restent sages (25€ le  top, environ 30€ pour une mini-robe ou un sac en cuir…) A découvrir!

© Prior.K Vintage

Publicité