Dans une interview fleuve au journal Le Parisien, Johnny Hallyday s'est livré pêle-mêle sur ses ennuis de santé, sa fille Laura, mais également sur ses opinions politiques, ce qu'il fait très rarement.

Pour 2012, le chanteur ne sait pas encore quel bulletin il déposera dans l'urne. "Pour l'instant je pense que si je vote ce sera pour quelqu'un qui sera bien pour la France. Pas par amitié, ça, je laisserai ça de côté." Johnny serait-il décu par son ami Nicolas Sarkozy, qu'il a soutenu en 2007 ?

Publicité
Publicité
Interrogé sur la montée du Front National, le rocker a confié : "Je trouve que les Français deviennent fous. C'est aberrant de voter pour le FN", avant de préciser : "Ce n'est pas mes racines". Et de conclure : "Ca me fait peur !"

© Ca ne finira jamais/ Warner Music