Les derniers articles
adultère

Actu People
Avec Closer
Voilà qui va causer du tort à la potentielle prochaine campagne présidentielle de Hillary Clinton pour les élections de 2016. Un journaliste américain va sortir dans quelques jours un livre choc révélant les dessous peu reluisants de l’ancien président frivole des Etats-Unis et de son épouse.
La vie des stars
Avec Felipe, elle incarne le renouveau de la monarchie espagnole. Moderne, accessible, chic, Letizia remporte tous les suffrages de popularité. Mais la nouvelle reine d’Espagne cache également quelques squelettes dans son placard. Révélations.
La vie des stars
Rachida Dati, Laurence Ferrari, Carole Bouquet, Anne Fulda... On prête à Nicolas Sarkozy de très nombreuses conquêtes.
La vie des stars
Voleuses de mari !
Angelina Jolie, Carla Bruni, Pénélope Cruz, Jackie Kennedy, Cindy McCain... Ces femmes ont toutes un point commun : elles sont tombées amoureuses d'un homme déjà pris, et ont réussi à l'avoir. Découvrons ces stars qui ont volé le mari d'une autre et l'histoire de ces couples très en vue !
Sexo
Faire l
Le partenaire dont on a toujours et toutes rêvé existe ! Il connaît tous nos désirs, il est beau comme un dieu, toujours fidèle, joyeux, avec une bonne haleine, sans aucunes migraines, et ne joue pas au foot. Hum, il fait envie ce prince charmant... Bonne nouvelle : il existe ! Ou plutôt, il existera... mais il risque de ne pas être tout à fait humain. Car l'homme parfait est un robot...
La vie des stars
"''Vous n'attendez quand même pas de moi que je commente ce genre de rumeurs !''" lance aux journalistes David Martinon, porte-parole de l'Elysée, le 5 octobre. Les journalistes le pressent de questions. Pourquoi Cécilia n'était-elle pas la veille à Sofia avec son mari ? Pourquoi est-elle devenue si absente depuis le 14 juillet, sa dernière apparition officielle ? Faut-il s'attendre à une séparation, à un divorce ? Depuis la pression n'a cessé de monter et atteint son paroxysme à la fin de la semaine dernière, lorsque le traditionnel point presse de l'Elysée a été annulé -une première !- pour être reporté au lundi 15 octobre. Vendredi 12, l'Est Républicain, le seul journal auquel la première dame ait accordé une interview (sur son rôle dans la libération des infirmières bulgares), fait un coup d'éclat en annonçant sur son site internet : "''l'Elysée devrait annoncer le divorce des sarkozy dans la journée''". Il invoque des "sources proches de l'Elysée", souligne que "''Cecilia, qui a réalisé une série de photographies pour un magazine spécialement à cet effet, devrait s'expliquer dans les prochains et jours sur cette rupture spectaculaire''" et que "''les choses devraient aller assez vite car une procédure de divorce devrait être rapidement introduite auprès du tribunal de Nanterre''". Ce à quoi le porte-parole de l'Elysée répond, le même jour, par un refus de tout "''commentaire sur des rumeurs de presse''". Pourtant, la veille, le Nouvel Observateur s'est fait l'écho des confidences de Nicolas Sarkozy à son ami le président georgien Mikhail Sakachvili, le 30 septembre, lors du match de rugby France-Géorgie, sur sa "''future vie de célibataire''". ... Et La Tribune de Genève a dévoilé les escapades de Cecilia sur les bords du lac léman au plus fort de la polémique sur son rôle en Lybie. Le 7 octobre, elle ne participait pas à l'émission de France 2 "Vivement Dimanche", consacrée à son amie Rachida Dati. Le lendemain, elle était à Londres, pour préparer le mariage de sa fille Jeanne-Marie. Deux jours plus tard, elle était en Suisse... Une première dame fantôme, presque invisible depuis l'été, en tout cas dans les allées du pouvoir, son hypermédiatisation lors des obsèques de son premier mai, Jacques Martin, la non-installation du couple au palais de l'Elysée qui devait intervenir en septembre, l'embarras de l'Elysée quant aux rumeurs, les confidences du président sur sa future situation... Le couple Sarkozy doit clarifier sa situation. Ce couple qui avait tout pour faire rêver est-il fait pour durer ?
A voir
Les revoilà ! Ceux qui nous avaient fait fondre comme guimauve... Ceux qui avaient même tirés quelques larmes à nos hommes... A nous Marc, le coureur, à nous les tellement craquants- charismatiques- envoûtants Darmon, Darroussin et Campan. "Le Cœur des Hommes 2", on craque beaucoup, à la folie !
Décoder les autres
J
J'ai dans mon entourage, parmi mes amis proches, un homme adultère. Il est, hormis ce détail, tout à fait charmant. Et ma maman m'a toujours dit de ne pas me mêler des histoires des autres. Soit. Je ferme donc les yeux et cela n'entame pas (trop) ma conscience. Mais quand il me demande de servir d'alibi, je fais quoi, moi ?
Nous sommes exactement le 8 février 2006, dans les salons d'un grand hôtel d'Istanbul. C'est là que se tient la conférence de presse annuelle du mouvement de défense des droits des femmes. Au milieu des journalistes, Pinar est là, naturelle, radieuse dans son costume vert moiré. Sa jeune sœur, Ipek, est à la tribune. Car chez les Ilkkaracan, les affaires de femmes sont une question de famille. ''"J'ai grandi comme toutes les filles de la classe moyenne turque. Mes parents m'ont encouragé à voyager, à apprendre des langues étrangères, mais lorsqu'il s'agissait de sexualité, ils étaient extrêmement stricts"'', se souvient Pinar. Il est vrai qu'aujourd'hui, le sexe reste encore tabou Turquie. ''"C'est un sujet dont on évite par exemple de parler avec ses enfants. Mais si dans les grandes villes, la société devient de plus en plus permissive, le véritable problème se situe plutôt dans les campagnes"'', explique la sociologue Hulya Tanriover.En effet, d'après un rapport publié en 2004 par Amnesty International, entre un tiers et la moitié des femmes turques seraient victimes de violences physiques au sein de leur famille. Battues violées et même dans certains cas, contraintes au suicide. Une tendance que l'on retrouve essentiellement dans l'Est anatolien, où les crimes d'honneur sont légion. Pinar estime même que dans cette région, plus de 60 % des mariages sont des unions arrangées et que les jeunes filles ne sont même pas consultées. L'une des missions premières de l'association consiste donc à faire prendre conscience aux femmes de l'oppression dont elles sont victimes. ''"A partir de là, c'est comme une révélation pour elles, explique Pinar. Elles découvrent qu'il est possible de mettre fin à l'injustice."''
A lire
Josey Vogels est un peu la Carrie Bradshaw (Sarah Jessica Parker) de la cultissime série Sex and the City, en version canadienne. Une nana moderne qui n'a pas la langue dans sa poche et que l'on imagine volontiers pianoter frénétiquement sur son ordi, de jour comme de nuit, ses chroniques engagées sur les relations amoureuses*. Des chroniques drôles mais documentées, irrévérentes mais toujours respectueuses. Et surtout déculpabilisantes. La preuve, ''Le langage secret des filles'' démontre, preuves à l'appui, que le papotage féminin n'a rien d'anodin et qu'il est même la base de la solidarité qui nous unit, nous les femmes ! Entretien et extraits. ''Au Moyen Age, selon l'historienne Henrietta Leyser, il était d'ailleurs "la cible de choix des misogynes médiévaux" Il était alors communément admis que "les femmes étaient plus loquaces que les hommes parce qu'elles étaient plus humides et que, par conséquent, leur langue glissait".'' FemmesPlus : Dès les premières pages de votre livre, vous annoncez la couleur : risible en apparence, le sujet n'est pas anodin. Il est même profondément ancré dans l'histoire... Josey Vogels : Je pense que les femmes ont toujours entretenu un mode de communication à part entière. Il y a un million d'années, alors que les hommes "faisaient des feux, taillaient la pierre pour en faire des haches et chassaient le gros gibier", elles avaient développé ce langage autour des tâches qui leur étaient attribuées. Le langage les connectait entre elles, leur permettant d'être plus efficaces, solidaires, utiles les unes pour les autres, pour garder les enfants des autres par exemple. Enfin, cela leur permettait aussi, comme pour nous aujourd'hui, de partager des idées, pensées, joies et peines. Ainsi, ce langage féminin n'a jamais été très bien vu par la gent masculine. Aujourd'hui, on le qualifie facilement de frivole ou futile... C'est plutôt triste. L'hypothèse [de la langue glissante] serait risible si elle ne nous causait pas tant de tintouin. Grâce à des raisonnements aussi stupides, des milliers de femmes à la langue glissante ont subi un procès, ont été torturées ou exécutées lors des chasses aux sorcières de l'époque médiévale. Mis à part ça, je pense que le ''langage des femmes'' peut effectivement être amusant et frivole et même risible (comme si on ne pouvait pas rire de nous même, hein ?), mais pour autant, je ne vois pas en quoi il serait condamnable. S'il est souvent tourné au ridicule et au trivial, ce langage reste pour nous les femmes quelque chose d'important, un repaire, un point de départ pour nous imposer dans la société. Il rapproche les femmes plus que jamais...
Publicité