Transgression du devoir de fidélité conjugale né des prescriptions civiles et religieuses du mariage. Les concubins et les "couples non cohabitants" n'emploient pas ce terme, mais le vécu d'une trahison est tout aussi nocif pour la survie du lien amoureux.

Publicité
Publié par Rédaction le Jeudi 09 Septembre 2010 : 15h25