Si les pulsions de l'instinct suffisent à la majorité pour assurer un Smic sexuel, l'appétence qui incite à en explorer des espaces plus raffinés, ou qui en maintient tout simplement le goût, est une affaire de tempérament. Les désaccords persistants dans un couple au sujet de l'appétit sexuel creuse entre des partenaires dissemblable à cet égard un fossé qu'aucune thérapie ne va combler.

Autocritique

Lors de divergences graves à propos des "besoins de rapports", c'est celui ou celle qui se refuse qui finit par s'estimer "anormal" : jugement qui va précipiter la rupture dès lors que son caractère injuste est enfin compris.

Publicité
Publicité
Publié par Rédaction le Jeudi 09 Septembre 2010 : 15h25