Pratique au goût des anglo-saxons qui consiste à ligoter solidement sa partenaire en la privant de l'usage de ses bras et de ses jambes, avec un art de l'emballage plus ou moins élaboré. La corde, l'étoffe sont enroulés sur le corps à demi-deshabillé, infligeant des postures et des gémissements dont l'exhibition crée une excitation mutuelle.

Enchaîner

A ces modes de privation de liberté esthétiques et indolores, s'opposent les enchaînements et les garrottages S/M qui attachent les candidats aux supplices, nus et contraints à l'immobilité.

Publicité
Publicité
Publié par Rédaction le Jeudi 09 Septembre 2010 : 15h25