Principale zone érogène, la bouche est à la fois le siège de la parole et l'outil de la succion, le lieu où se mélangent les salives et l'organe du sourire, le fourreau de la langue et la cachette des dents.

Maladie du baiser

La salive transmet le virus de la "mononucléose" qui déclenche un état fiévreux aigu associé à une grande fatigue. Episode alarmant mais sans lendemain, appelé aussi autrefois "maladie des fiancés". La salive n'est pas un lubrifiant, mais bien un fluide aussi complexe que le sang ou le sperme où il est désormais possible de doser les taux hormonaux, les médicaments circulant dans l'organisme ou dépister une infection.

Publicité
Publié par Rédaction le Jeudi 09 Septembre 2010 : 15h25