Evocation argotique des brûlures très pénibles ressenties à la miction des hommes atteints de "blennorragie", MST à gonocoques. Ces microbes lèsent l'urètre et déclenchent un écoulement de pus qui suinte à l'extérieur, épais, plus ou moins abondant. Les traitements antibiotiques actuels ont radicalement transformé le pronostic d'une affection qui avait autrefois de graves conséquences sanitaires et sociales.

Gynécologie

Chez la femme l'infection est plutôt localisée au niveau du col de l'utérus et se traduit par des pertes vaginales (gonorrhées) ou l'on retrouve le microbe à l'examen de laboratoire.

Publicité
Publié par Rédaction le Jeudi 09 Septembre 2010 : 15h25