Tirer sur la peau qui recouvre l'extrémité de la verge (prépuce) pour libérer le gland. En dehors de malformations mineures (phimosis), la peau est très mobile sur une verge en érection et coulisse facilement lors des pénétrations ou de la masturbation, exposant alors une muqueuse capable de révéler toute sa réceptivité érogène.

Toilette

La zone de jonction entre le gland et la verge forme un petit renflement circulaire dans le sillon duquel s'accumule naturellement un dépôt de cellules mortes de la peau du prépuce appelé "smegma". Le lavage de cette "boue" cellulaire grasse et malodorante est une tâche maternelle dès la prime enfance, et un devoir d'hygiène biquotidienne chez l'adulte.

Publicité
Publicité
Publié par Rédaction le Jeudi 09 Septembre 2010 : 15h25