Rupture de l'hymen lors d'une pénétration vaginale, sexuelle ou instrumentale. Chez la vierge timorée et "nunuche", l'épreuve est redoutée parce qu'elle est réputée douloureuse et sanglante. En réalité, l'infinie variété anatomique de l'hymen ne permet jamais de prévoir dans quelles conditions il va s'effacer pour libérer les voies naturelles de la sexualité.

Consentement

En milieu urbain une fille sur dix au moins avoue n'avoir pas consenti à sa défloration, et pour un tiers des mineures de 18 ans, le premier coït sert de "ticket d'entrée" dans la vie adulte, plutôt que d'un réel investissement sensuel. Immaturité qui contribue à rendre détestables les souvenirs de cette défloration hâtive et opportuniste.

Publicité
Publié par Rédaction le Jeudi 09 Septembre 2010 : 15h25