Equivalent argotique de la défloration depuis le XVIIe siècle. La langue contemporain des cités lui préfère désormais le verbe "dévierger", encore plus explicite.

Publicité
Publicité
Publié par Rédaction le Jeudi 09 Septembre 2010 : 15h25