Personnage romanesque qui a inspiré, dès sa première apparition littéraire espagnole en 1620, bien des convoitises pour son libertinage et pouvoir séducteur ; c'est surestimer l'individu dont la futilité et les inhibitions renvoient plutôt au diagnostic d'hystérie masculine.

Dandy

Désigne au XIXe siècle un homme d'une coquetterie maniérée et pleine d'affectation, dont la séduction est bien trompeuse, car tous les exemples historiques d'Alcibiade à Baudelaire, de Brummel à Oscar Wilde, n'ont laissé que des femmes dépitées par leur médiocrité amoureuse.

Publicité
Publicité
Publié par Rédaction le Jeudi 09 Septembre 2010 : 15h25