Mode de caresse à "fleur de peau" qui déclenche outre de banals réflexes d'horripilation (chair de poule) une tension érotique extrême s'il se prolonge, notamment dans un contexte de subordination. Placé aux antipodes de l'empoignade sur l'échelle des attouchements, l'effleurage montre bien que la douceur est tout aussi subversive que la violence : c'est l'intention qui gouverne l'émotion.

Publicité
Publicité
Publié par Rédaction le Jeudi 09 Septembre 2010 : 15h25