Le préfixe grec "eu" désignant le bien, il s'agit donc ici du contraire de la dyspareunie, à savoir un coït sans peine et sans reproches.

Publicité
Publicité
Publié par Rédaction le Jeudi 09 Septembre 2010 : 15h25