Extrémité de la verge et du clitoris, dont l'équipement sensoriel est exceptionnel pour en faire les zones érogènes les plus rentables... A condition que les réflexes hémodynamiques de turgescence soient présents. Leur inhibition, pour quelque raison que ce soit, laisse l'organe "froid" et inaccessible au plaisir, réagissant même de façon douloureuse à des contacts aussi obstinés qu'infructueux.

Publicité
Publié par Rédaction le Jeudi 09 Septembre 2010 : 15h25