Etat de suggestion, d'affaiblissement de la vigilance, de mise sous l'influence toute puissante d'un mentor... Très en vogue à la fin du XIXe siècle, réadaptée au monde moderne et à ses besoins de thérapies câlines et paresseuses, sous le vocable de "sophrologie", cette hypothétique levée passive des inhibitions n'a de prise que sur des intelligences affaiblies.

Publicité
Publié par Rédaction le Jeudi 09 Septembre 2010 : 15h25