Désigne à tort en langage populaire une hypersexualité brouillonne et ravageuse. Maladie mentale en réalité, liée à un effondrement invisible de la personnalité, que traduit l'excentricité apparente mais qui aboutit à une impossibilité de se sentir femme et d'en jouir.

Publicité
Publié par Rédaction le Jeudi 09 Septembre 2010 : 15h25