Pratiques sexuelles interdites, concernant des protagonistes dont le degré de parenté peut varier d'une société à une autre. L'occident offre, sans le savoir, la définition la moins étendue du tabou, puisqu'il n'implique d'interdit qu'au sein de la famille dite "nucléaire", c'est-à-dire entre parents et enfants, et enfants entre eux.

La loi

Le code pénal ne prononce pas le terme, et amalgame les situations incestueuses dans le cadre du "viol" commis par un "ascendant légitime, naturel ou adoptif", méconnaissant donc l'inceste entre frère et sœur, adultes et consentants...

Publicité
Publicité
Publié par Rédaction le Jeudi 09 Septembre 2010 : 15h25