Kinésithérapie des insuffisances orgastiques féminines. Il s'agit d'exercices de "musculation" des "releveurs de l'anus", nom qui est donné à des muscles longs et plats qui se déploient à l'intérieur du bassin, soutenant les organes comme dans un hamac, vessie et vagin notamment. Le gynécologue américain Arnold Kegel a observé dès 1948 que le renforcement intentionnel de cette "carène" musculaire pouvait venir à bout de certaines incontinences urinaires... et augmentait les capacités orgastiques des patientes.

Protocole

Les procédés de renforcement de cette musculature péri-vaginale - que les américains appellent "P.C.", du nom du principal muscle "pubococcygien" du groupe - se sont considérablement compliqués depuis, passant des simples consignes de "blocage" volontaire du jet d'urine, à des techniques professionnelles de "rééducation périnéale".

Publicité
Publié par Rédaction le Jeudi 09 Septembre 2010 : 15h25