Allusion argotique à la bougeotte perpétuelle de ces mammifères domestiques, pour signaler par l'absurde qu'il est tout aussi utopique de "poser" un lapin, que d'assurer un rendez-vous.

Lapinage

Terme de pensionnat de garçons du XIXe siècle désignant le penchant de l'un d'eux à masturber ses camarades, soit sous la contrainte, soit par amour du vice.

Publicité
Publié par Rédaction le Jeudi 09 Septembre 2010 : 15h25