Il s'agit des excès de créativité érotique, de dévergondages à profusion - l'un des sept "péchés capitaux", autant dire une haute trahison - mais le vice ne se laisse pas domestiquer sans talent, la débauche n'est obscène que dans le luxe : la luxure est donc un péché de riches.

Publicité
Publié par Rédaction le Jeudi 09 Septembre 2010 : 15h25