Prédilection pour un érotisme avilissant. Que le terme pérennise la violence autodestructrice des romans de Leopold von Sacher Masoch (1836-1895) n'indique nullement que ces conduites datent de l'instant où elles sont nommées par les psychiatres : la recherche de la souffrance et de la déchéance fait partie intégrante, partout et depuis toujours, de l'angoisse des pulsions de mort qui alimentent l'inconscient et qui, pour certains, sert d'unique viatique pour jouir. Voir aussi Soumission.

Publicité
Publicité
Publié par Rédaction le Jeudi 09 Septembre 2010 : 15h25