Toutes les frictions possibles et inimaginables qui agacent les zones érogènes afin d'en jouir, mais qui n'y parviennent pas toujours.

Tabou

Si la masturbation masculine est explicitement condamnée par les religions monothéistes, répudiant toute sexualité qui se refuse à la procréation, elle n'est qu'implicitement prohibée chez la fillette et la femme, étant admis que le vice n'entrave pas la fertilité...

Publicité
Publié par Rédaction le Jeudi 09 Septembre 2010 : 15h25