Injonction de refus. Cette manifestation de l'absence de consentement est capitale en sexologie médico-judiciaire, car si la preuve en est faire, elle va qualifier le degré de gravité et de punition d'un comportement illicite. Voir aussi Viol.

Publicité
Publié par Rédaction le Jeudi 09 Septembre 2010 : 15h25