Qualifie ce qui fait offense, non pas à la pudeur comme il est dit traditionnellement, mais à l'érotisme. Autrement dit, l'adjectif désigne l'écœurement sans plaisir, le dégoût à l'état cru, sexuellement inefficace, même pour des adeptes d'inavouable. Aux confins des zones extrêmes de la pornographie, il y a encore de l'espace pour "quelque chose" de pire : l'imbécillité, comme déterminant de l'obscène.

Publicité
Publicité
Publié par Rédaction le Jeudi 09 Septembre 2010 : 15h25