Rétrécissement de l'anneau du prépuce gênant, ou interdisant, le décalottage du gland, et par conséquent le coït. Si ce resserrement est parfois acquis au décours d'une infection ou d'une cicatrisation, il est le plus souvent une banale malformation congénitale, découverte dans l'enfance, sauf, par des parents sots et pudibonds, qui répugnent à laver correctement le sexe de leur fils... Le phimosis vrai, constitutionnel ou acquis, relève d'une circoncision.

Auto-examen

Lors des manipulations de la masturbation, si le prépuce ne peut pas facilement recouvrir le gland par simple étirement, le serrant même comme un anneau, la suspicion de phimosis doit être vérifiée.

Publicité
Publicité
Publié par Rédaction le Jeudi 09 Septembre 2010 : 15h25