Sécrétion glandulaire (dite "sébacée") entre le prépuce et le gland, chez l'homme non circoncis. Sa fonction lubrifiante est essentielle pour décalotter, mais à condition de respecter des règles de propreté très scrupuleuses. A défaut d'une toilette quotidienne, cet empois graisseux s'épaissit en "adhérences", que seul un acte chirurgical va pouvoir libérer.

Chez la femme

Un smegma est également sécrété entre le gland et le capuchon du clitoris, exigeant ici aussi un apprentissage de la toilette intime, sans quoi, non content de dégager une odeur répulsive, le clitoris voit sa sensibilité très diminuée par l'écran que fait l'épais vernis qui le recouvre progressivement.

Publicité
Publicité
Publié par Rédaction le Jeudi 09 Septembre 2010 : 15h25