Toute pénétration à travers l'anus, masculin ou féminin. Physiologiquement, l'anus n'est pas une zone érogène : une zone hypersensible certes, mais sans réaction hémodynamique de turgescence, ou d'intumescence, privée de réflexes de lubrification et de modification de la température locale - si importante dans le transfert des perceptions voluptueuses - équipée d'une musculature spécialisée dans l'exonération... Une zone intellectuellement érotique par contre, moins à cause des tabous qui la proscrivent que des représentations de perforations qu'elle induit.

Prohibitions

Autant l'érotisme anal entre lesbiennes que les "clystéromanies" au bock de lavement ou à la poire, autant les "fist" que les masturbations au godes gonflables...sont ignorés des préceptes d'éthique religieuse, autant la sodomie hétérosexuelle avec éjaculation intrarectale est sévèrement punie : on ne plaisante pas avec le sperme, dont la fonction procréatrice est consacrée "monopole d'état".

Publicité
Publié par Rédaction le Jeudi 09 Septembre 2010 : 15h25