Etat d'inadaptation subjective, à des changement de conditions de vie, à des surcharges professionnelles inadmissibles, à des échéances intolérables... Du point de vue de "l'économie" de l'organisme, cette mise en tension extrême des ressources intellectuelles et émotionnelles, fait courir le risque d'un brusque naufrage dépressif. Les défaillances de la vie privée sont à cet égard un signe avant-coureur fort utile à respecter.

Publicité
Publié par Rédaction le Jeudi 09 Septembre 2010 : 15h25