Bouchon cylindrique de fibres synthétiques compactes, enfoncé dans le vagin pour retenir et partiellement absorber le flux menstruel. Un fil blanc inséré dans le tampon, comme une mèche dans une bougie, permet de l'extraire. Sexuellement, la découverte de cette ficelle peut avoir un effet délétère pour certains garçons, mais peut à l'inverse attiser l'ardeur de bien d'autres.

Virginité

L'usage régulier des tampons miniatures, conçus pour les filles encore vierges, ne lèse jamais l'hymen ; ce qui est redouté chez les novices timorées, c'est plutôt le geste d'enfouissement du "corps étranger", l'obligation de "se toucher"...

Publicité
Publié par Rédaction le Jeudi 09 Septembre 2010 : 15h25