Soins de propreté génitale. Le terme concerne plus couramment l'hygiène de la femme, dont "l'intimité" n'est pas très catholique, donc plus écœurante à laver, pour ne pas dire franchement taboue pour certaines. Pour d'autres par contre, la "douche vaginale" est biquotidienne, ce qui est tout aussi néfaste au système d'autodéfense des muqueuses, même en utilisant des préparations cosmétiques adéquates.

Purification rituelle

Si le nettoyage de la verge est passé sous silence dans la bible et signalé sans plus de détails dans le Coran, en revanche, la toilette du vagin est prescrite avec une précision d'apothicaire afin de purifier la femme des souillures menstruelles ou post-coïtales : "grandes ablutions" - ghossl - de la femme musulmane, et "bain rituel" - dans le mikvé - de la femme juive.

Publicité
Publicité
Publié par Rédaction le Jeudi 09 Septembre 2010 : 15h25