Le "faire", c'est pour les hommes ou femmes prostitués racoler dans la rue. Depuis la fermeture des maisons d'abattage, cette formule de "retape" est la moins enviée de toutes, dédiée le plus souvent aux milieux migrants, aux toxicomanes, aux personnes en situation irrégulière.

Publicité
Publicité
Publié par Rédaction le Jeudi 09 Septembre 2010 : 15h25