Zone emblématique du sexe féminin, plus ou moins velue, et n'offrant à voir même chez l'adulte, qu'une mince boutonnière marquant l'entrée du vagin, épaissie sur ses bords et surmontée du minuscule bourgeon clitoridien. Or, à l'évidence, ce n'est pas sur la chair des bords du "trou" vaginal que l'érotisme s'illumine, mais sur la peur du vide qu'inspire sa béance.

Publicité
Publié par Rédaction le Jeudi 09 Septembre 2010 : 15h25