"Soixante-huitard" débranché, revêtu de neuf, parfumé beaux quartiers, avec des débris de "baba cool" dans la tête, mais invisibles à l'extérieur.

Publicité
Publié par Rédaction le Jeudi 09 Septembre 2010 : 15h25