Familièrement, un garçon ni très malin, ni très fréquentable. Zouz, lui fait pendant de façon tout à fait accidentelle dans le parler des cités. Signifie "deux" en arabe dialectal, et par extension le "deuxième", l'autre membre du couple, et notamment la femme, la meuf. Décliné en "zoulette", ou encore en "zouzmé" pour désigner "sa" femme.

Publicité
Publicité
Publié par Rédaction le Jeudi 09 Septembre 2010 : 15h25