Chien, chat et enfant peuvent habiter en bonne harmonie et sans problème. Quelques règles sont toutefois à respecter.

En tout premier lieu, que ce soit un chat ou bien un chien, et ce qu’importe sa taille, la règle principale à appliquer au sein de la cellule familiale est de ne jamais laisser un enfant sans surveillance avec un animal. Aussi gentil et "malléable" soit-il.

On ne peut jamais présager de la réaction d’un chien ou d’un chat face à un enfant. D’autant que parfois les petits ne voyant pas spécialement de danger peuvent se montrer un peu brusques ou bien encore les prendre pour des jouets.

De même, un enfant qui crie ou bien qui avance à quatre pattes peut être ressenti comme une menace par le chien ou le chat.

Les cas de morsures sont malheureusement fréquents et les statistiques tendent à prouver qu’elles interviennent majoritairement au foyer, et sont le fait de l’animal de la maison. Celui que l’on croit bien connaître et que l’on côtoie tous les jours.

Le chat peut aussi, en trouvant une source de chaleur, venir se lover sur un enfant (notamment un bébé). C’est un risque d’étouffement à ne pas sous-estimer.

Chacun à sa placeChien, chat, enfant, chacun doit rester à sa place et se respecter mutuellement. Cela n’exclue pas les parties de jeu, les câlins et les instants de connivence, les enfants trouvant souvent dans les animaux un "copain" ou un confident.

Publicité

On voit souvent des parents s’amusant de leurs enfants qui viennent trouver refuge dans le panier du chien ou du chat. Toujours pour une question de sécurité, mais aussi d’hygiène, cela n’est pas à encourager.

Le même principe est à appliquer dans la chambre à coucher : pas de chien ou de chat dans le lit. Même si une étude (Clinical & Experimental Allergy, Detroit) met en avant que le risque d’allergie serait divisé par deux chez les bébés vivant aux côtés d’animaux domestiques !

Des mesures d’hygiène pour tousCar une bonne cohabitation passe également par quelques mesures d’entretien de l’animal. Tout d’abord pour protéger sa propre santé, mais aussi celle des humains, il devra être régulièrement vacciné et vermifugé (deux fois par an au minimum et quatre fois justement lorsqu’il vit auprès d’enfants). Certaines maladies sont des zoonoses, c’est-à-dire transmissibles à l’Homme, et inversement.

De même, tout animal devra être protégé contre les parasites externes. Les puces peuvent par exemple transmettre le ténia. Certaines assurances de santé animale (mutuelle chien et mutuelle chat) contiennent dans leurs formules un forfait prévention. Celui-ci permet de financer l’achat de ce type de produits chez le vétérinaire.

Mieux vaut éviter que l’animal ne "léchouille" trop l’enfant. Toujours pour une question d’hygiène. Il faudra enfin veiller après chaque manipulation que l’enfant se lave les mains. Les petits ont souvent tendance à porter les doigts à la bouche.

Publicité
Reste ensuite à gérer pour certaines familles l’arrivée d’un bébé lorsqu’un chien ou un chat est déjà présent à la maison. Il n’y a là rien de vraiment compliqué. Cela sera d’autant plus facile si le chat ou le chien a été correctement socialisé et est déjà habitué aux petits. Il faudra ensuite juste faire en sorte à ne pas délaisser l’animal par rapport à l’enfant afin qu’il ne se sente pas exclu.