Il est à peine 21h30. Une foule de jeunes femmes apprêtées se bouscule à l'entrée du Régine's club, dans le chic quartier de la rue de Ponthieu, au cœur du 8e arrondissement parisien. On fume une dernière cigarette, on se passe un coup de peigne, un coup de fil, on retouche son maquillage.

Ce soir, le célèbre club des années 60 ouvre exclusivement ses portes à la gent féminine pour sa célèbre soirée du jeudi intitulée "Au bonheur des dames".

Le concept est simple : dîner, spectacle de chippendales et open bar gratuit réservés aux filles jusqu'à 23h. L'ambiance à son comble, on lâche les mâles, on secoue... et on attend. Et gare aux faux pas vestimentaires! Il serait dommage de se faire refouler à l'entrée.
La boîte n'accueille à ses dires que des femmes "élégantes, raffinées, qui ont un pouvoir d'achat conséquent". Les "clientes" sont étudiantes, travaillent dans le luxe, la banque ou l'immobilier, ont en moyenne 25 ans et adorent le parfum, le vernis à ongles et "les soirées entre copines".
"Je viens ici très régulièrement depuis plus d'un an. C'est une occasion de se retrouver entre copines en semaine, de discute", explique Charlotte, 22 ans entourée de sa bande d'amies. La drague? Le mot fait sourire. Une fois franchi le vestiaire, une hôtesse nous accueille, un flacon à la main et nous asperge de la dernière fragrance à la mode en nous soufflant, avec le clin d'œil de rigueur "Avec ça, vous allez envoûter tous les mecs ce soir".

Chic et light

A droite, l'atelier maquillage où de petits groupes se forment déjà, au fond, le bar, où des dizaines de verres alignés attendent le chaland. "Il n'est pas question que les mecs nous accostent. C'est juste pour passer une soirée sympa entre filles", explique de son côté Lorraine, 24 ans, tout en sirotant à la paille son verre de Bailey's. Le menu ? Il est à l'image des filles présentes : "chic et light". Papillote de poisson sur son lit de salade verte, fraises. Le spectacle peut commencer. L'ambianceur de la soirée, autrefois connu pour avoir participé à une émission de télé-réalité, sollicite toute en finesse l'attention des spectatrices "ça va Régine ? Vous êtes chaudes ce soir ?". Les filles, mi-amusées, mi-émoustillés, répondent en chœur "Ouiiiii !!!". Débarque alors sur la chanson "I want your sex" de Boy George une créature affublée du masque de Scream. Le sourire pointe. Et quand la créature ôte le déguisement grotesque pour faire apparaître ses volumineux pectoraux tout en se frottant contre une fille qu'il a difficilement extraite de sa chaise, impossible de réprimer son fou rire. Malheureusement, c'est presque fini. Un verre de rosé pour la route, "la distribution de cadeaux", qui donne droit, pour qui sait s'y prendre, à un petit lot de démaquillant...

Publicité
Publicité
Et le clou de la soirée fait son entrée. Elles les attendaient, Ils arrivent, les voilà ! Les hommes. Sur fond de musique dance, les fauves pénètrent dans l'arène par bande de deux ou trois. Dans un coin de la salle, Lucie, accoudée à sa table, étouffe un rire "J'ai l'impression de regarder la télé, là."

Le site du Régine's clubCe sujet vous intéresse ? Parlez en sur notre forum !