Ménopausée avant l'heure

avec
Inconcevable La ménopause précoce touche une femme sur mille en moyenne entre 15 et 29 ans, et dix fois plus entre 30 et 39 ans. Déclarée par la cessation des cycles menstruels depuis au moins 12 mois, la M.P. peut être due à l'épuisement naturel des follicules ovariens pour des raisons génétiques. Elle peut aussi être provoquée par certaines maladies, par une ovarictomie, par des rayonnements, des produits chimiques ou des anomalies chromosomiques. La Défaillance Ovarienne Précoce (D.O.P.), une ovulation sporadique peut aussi entraîner une MP.Certaines affections auto-immunes, dans deux cas sur trois, provoquent aussi une M.P. : l'hypothyroïdie, la polyarthrite rhumatoïde, le "Lupus Erythemateux Systemic", un diabète, des ovaires polykystiques, une galactosémie (maladie génétique par anomalie du métabolisme des glucides) ou la prise au long cours de médicaments (neuroleptiques).Comment une femme peut-elle s'imaginer ménopausée avant l'âge ? C'est impossible. Surtout lorsque c'est inconnu dans sa famille (5% des cas), l'âge de la ménopause étant souvent similaire d'une mère à sa fille. Un cauchemar au quotidien Une femme souffrant de ménopause précoce doit affronter les symptômes similaires, mais intensifiés de la ménopause physiologique : insomnies, fatigue intense, trouble de la concentration, palpitations, baisse de la libido, bouffées de chaleur pénibles, souvent nocturnes, d'une incontinence urinaire à l'effort, d'une sécheresse cutanée et vaginale, d'une prise pondérale, d'une baisse du tonus musculaire, d'une augmentation de la pilosité faciale et de la raréfaction des cheveux. Des conséquences extrêmement pénibles pour une femme qui modifient irrémédiablement la vie quotidienne.

Les derniers articles
Charlotte Beaune

"Ouïe ouïe, aïe ! "... Depuis quelques jours, les photos du malheureux Djibril Cissé circulent sur le net. Cœurs sensibles s'abstenir. La jambe droite en vrille, l'attaquant tricolore a dit adieu au Mondial, à ses coéquipiers et à ses supportrices. Le beau Cissé et ses coupes de cheveux improbables ne laisse en effet aucune femme indifférente. Son regard de braise, son corps musclé et ses fesses rebondies laissent un bien grand vide. Eeeeh oui, une femme qui regarde le foot aime le foot, mais surtout le physique de ses héros ! Rien ne sert de le nier, c'est un fait. Après Nadal à Roland Garros, délectons-nous des beaux gosses en crampons ! Marie, fan de toujours des Bleus, nous parle de ses chouchous. Top 5 : "Zidane est super sexy et en plus il est timide, c'est craquant ! Henry est canon, il se la pète juste ce qu'il faut pour pas être gonflant ; Thuram me fait vraiment fantasmer, et en plus il est cultivé, ça change des autres footballeurs ! Barthez, avec son côté cool, a aussi son charme, j'aimerais embrasser son crâne chauve ! Et Dhorasoo, même s'il est critiqué, a aussi de beaux atouts ! "Même Franck Ribéry, la nouvelle star des Bleus, a ses "aficionadas ". Celui que tout le monde surnomme "Scarface " à cause de ses balafres charme par son côté homme blessé. Quant à Pauleta (Portugal) et Maldini (Italie), rien qu'à l'évocation de leurs noms, les dames se pâment... Après les détails physiques, le jeu reprend évidemment le dessus. Pour le premier match des Bleus contre la Suisse, le mot d'ordre était donné. Toutes pour les Bleus !! Rendez-vous dans un pub muni d'écrans géants dans le 12e arrondissement. Les bières sont un peu chères mais, dans cette ambiance surchauffée, personne ne peut se permettre d'hésiter. Petite parenthèse pour celles qui sont soucieuses de leur apparence, une récente étude a démontré que le régime bière-pizza subi pendant un mois entraînait fatalement une prise de poids de cinq kilos ! Vous êtes prévenues.
Au vestiaire les Zidane, Barthez, Henry et compagnie ! Depuis l'an 2000, je ne jure plus que par les crampons au féminin. Une passion née au stade Vélodrome (à Marseille !). En lever de rideau du match de gala France-FIFA World Stars, les Bleues rencontrent l'Angleterre devant un public néophyte. Premier grand pas médiatique pour les filles et une belle victoire offerte par Anne Zenoni.L'histoire se poursuit à Juvisy-sur-Orge, club quadruple champion de France et maison de la moitié de l'équipe de France, dont Sandrine Soubeyrand, Stéphanie Mugneret-Beghé et Peggy Provost. Aux Etats-Unis, Marinette Pichon est élue meilleure joueuse du championnat professionnel. Au pays du soccer, là où joue le gratin du football féminin, ça a la saveur d'un Ballon d'Or. Les Bleues entrent dans la légende à Geoffroy Guichard, le chaudron de Saint-Etienne. Un dernier match pour une qualification à la Coupe du Monde. Les media sont présents, Aimé Jacquet y croit et le stade comble entonne la Marseillaise. Je suis là et les frissons m'envahissent. Corinne Diacre offre son ticket à la France ! Elles ne gagneront pas la Coupe du Monde, et alors ? Les Bleus ont mis plus de 60 ans à la décrocher. Le football féminin moderne existe depuis les années 70. Chaque chose en son temps !
Publicité