Soyons vache(s) !

avec
Exit la vache folle, out la vache qui rigole, voici la cow attitude ! Marguerite, Pâquerette et autres Noisette enchaînent les castings. La vache est plus que jamais bankable. Couvertures de cahier, porte-savons, pendulettes, coussins, fauteuils, pas un n'échappe à l'effigie de ce tendre ruminant. Il va falloir cow habiter... Tout démarre avec une vachement belle histoire. C'est à Munich en 1988 que le premier troupeau s'est déployé. A l'occasion d'une opération organisée par les commerçants pour promouvoir art et commerce dans la ville. Plusieurs centaines de bovines en fibres de verre et polyester ont alors été décorées par des artistes de tous horizons. Elles ont ensuite été dispersées en ville...Au final, cette expo pas banale a attiré l'attention d'un mécène américain. Emballé, il a décidé d'exporter le concept à Chicago. La "Cow Parade Family" est née. Il faudra attendre 1998 pour que la première "parade" se déploie, en la ville de Zurich, sous l'impulsion de l'artiste suisse, Walter Knapp. Depuis, de New York à Las Vegas, à Sydney, au Luxembourg, Londres, Tokyo, en passant par Stockholm, Bruxelles, Monaco, Moscou et Florence, toutes les plus grandes villes du monde ont suivi la mouvance, devenant autant de nouvelles pâtures. Curieusement, ce n'est que cette année que la première french Cow Parade aura lieu. Mais c'est maintenant, à Paris, du 27 avril au 26 juin 2006. Regardez bien, les reproductions ont déjà débarqué à pis raccourcis dans les boutiques tendances et s'arrachent comme des petits pains. Proposé en édition limitée, chaque modèle est fourni avec son certificat d'authenticité Cow Parade.