œuvres et sulfure de l'Enfer

avec
Ce qu'est l'Enfer ''"Il faut expliquer au public ce que c'est que l'Enfer de la bibliothèque. C'est tout simplement une cachette du département des Imprimés, dont les conservateurs ont la clef, et dans laquelle on enferme certains livres fort mauvais, mais quelquefois très précieux pour les bibliophiles et de grande valeur vénale"'', note en 1849, Joseph Naudet, le directeur de la bibliothèque. De Maupassant à Genet L'on y trouve des ouvrages obscènes, de mauvaises mœurs, immoraux, scandaleux, grivois... bref, des bouquins de cul, certes mais de cul raconté (et pratiqué) par les Maupassant, Verlaine, Baudelaire, Sade, Louÿs, Apollinaire, Bataille, Genet et quelques anonymes de talent.L'Enfer existe depuis 1844 lorsqu'un bibliothécaire zélé ajoute la mention "Enfer" à toutes les cotes dont les livres et gravures ne lui semblent pas relevés des bonnes mœurs. Imprimés à l'étranger puis vendu sous le manteau, ces brûlots sont généralement victimes de saisies judiciaires. Ils retrouveront une deuxième vie en "enfer". En Enfer comme au bordel ! D'autant qu'en 1913, Guillaume Apollinaire, Fernand Fleuret et Louis Perçeau, érudits sur la question et auteurs porno à l'occasion, proposent un catalogue exhaustif des ouvrages de l'Enfer. Le fantasme se développe. On va à l'Enfer comme on va au bordel, sorte de cabinet secret dédié à l'érotisme. Plus d'info ! . La sélection d'Enfer de FemmesPlus ''"L'Enfer de la Bibliothèque, Eros au secret"'', jusqu'au 22 mars.. L'exposition "L'Enfer de la Bibliothèque, Eros au secret" . Le site de la BNF

Les derniers articles
Hervé Paturle

A voir
''L'enfer de la Bibliothèque est une cachette du département des imprimés... /...dans laquelle on enferme certains livres fort mauvais...'', explique un ancien directeur de l'établissement. Plus de 350 "brûlots" de l'Enfer sont aujourd'hui révélés à la BNF dans l'exposition "L'Enfer de la Bibliothèque, Eros au secret".
Publicité