Nous et nos fantasmes

avec
Souvent femme fantasme... ''Les rêves érotiques, font partie de notre monde intime depuis l'âge le plus tendre, et nous accompagnent tout au long de notre vie. Nécessaires à notre épanouissement et à notre équilibre, au même titre que nos autres rêves, les fantasmes nous emmènent sur les chemins de l'évasion. Ils sont le passage presque obligé d'une vie amoureuse épanouie car ils déclenchent l'émotion sexuelle et intensifient la libido. Ils ont aussi un rôle de compensation en comblant les imperfections du réel et permettent de vivre dans l'imaginaire, en jouant aussi bien avec ce qui fait peur et ce qui fascine.'' Voici les fantasmes, et tout le bien qu'elle en pense, décrits par Michèle Gato, sex-auteure de plusieurs ouvrages sur la sexualité.Voilà aussi ce qui nous conduit à nous interroger sur les fantasmes au féminin. Les femmes fantasment-elles, et si oui, quand, à quelle fréquence, comment, avec qui et surtout, qu'en pensent-elles... Pour répondre à ces questions sex-essentielles, FemmesPlus a interrogé les femmes. 2 633 ont répondu. Et leurs réponses sont autant de révélations sur leur vie amoureuse, fantasmée ou réelle... Première question : "Avez-vous des fantasmes ?". C'est un quasi plébiscite : 91 % des femmes ont répondu ouiiiiiiii ! Oui d'accord, mais dites-nous madame, combien avez-vous de fantasmes ? Eh bien, on en a un peu : 6 % en déclarent un seul, beaucoup : 54 % en ont "quelques uns", é-nor-mé-ment : 17 % avouent en avoir "plein"... Deuxième question maintenant : le "quand" : "Quel est le moment privilégié pour fantasmer ?" Eh bien, c'est tout simplement et d'abord dans "la journée" que femme fantasme. C'est-à-dire tout le temps, dans les transports, devant la télé, avant de s'endormir, sous la douche, bref, dès que son esprit vagabonde (35 % des réponses).... Ensuite, femme fantasme carrément en "plein ébats amoureux" (19 %)... Puis, "la nuit, dans les rêves inconscients", 18 % sont concernées... Nul besoin pour nous les femmes de regarder un film X ou de se glisser dans les pages et les images d'un livre hot, cela ne fait vibrer que 10 % des fantasmeuses... Et puis, tiens étonnant, ni les vacances, ni le bureau ne sont des moments opportuns. Mois de 3 % pratiquent le rêve érotique dans ces occasions. +a alors, c'était un fantasme !
Publicité